Ça y est, c’est du sérieux. Préparez-vous pour un Instagram sans likes.

Après avoir effectué une phase test au Canada, en Italie ou encore au Japon, Instagram a annoncé étendre le test de dissimulation des likes aux utilisateurs américains, son plus gros marché. La nouvelle, qui fait le tour de la toile et des médias internationaux, provoque un tremblement dans la sphère social media.

La fin des likes sur Instagram. A quoi ça va ressembler ? Qu’est-ce que ça signifie pour les utilisateurs & influenceurs ? Quels sont les enjeux pour votre stratégie ?

Ce vendredi 15 novembre, sur son compte Twitter officiel, Instagram a annoncé l’extension de son test au monde entier. Cette mise à jour est en passe de devenir une petite révolution. Vers la fin de la quête, de la course effrénée aux « j’aime ».

On les voit, on ne les voit plus

Il ne sera plus possible, à terme, de témoigner de votre approbation pour une photo ou une vidéo à coup de petit cœur rouge ❤

En effet, les utilisateurs ne pourront plus voir combien de “j’aime” reçoivent les publications des autres. Toutefois, ils pourront toujours voir le nombre de likes sur leurs propres contenus, mais en cliquant sur une page différente. Donc attention, ne vous y méprenez pas, les likes ne sont pas supprimés définitivement ! En clair, il s’agit uniquement du compteur de likes.

Mais les roues continueront-elles de tourner sans l’un des rouages de la mécanique Instagram ? Allons-nous toujours liker ?

Pourquoi vous allez continuer à utiliser Instagram

(comme Kim Kardashian)

Une philosophie bienveillante, un environnement plus sain. Adam Mosseri, responsable de l’entreprise, a annoncé vouloir “dépressuriser Instagram”, lors du sommet Wired 25. La plateforme ne souhaite plus mettre les utilisateurs en compétition. La guerre des likes toucherait à sa fin. Une très bonne nouvelle pour notre santé mentale.

Vous qui avez posté, plus vous êtes « likés », plus vous êtes gratifiés, enviés et admirés. Plus vous en redemandez. Le chiffre est ainsi devenu un score, et le score – espèce de validation de soi par les autres – s’est mué en obsession.

Sonia Devillers pour France Inter

De quoi éviter que le réseau ne mène au scénario dépeint dans l’épisode Nosedive de la série Black Mirror.

La qualité, pas la quantité ! Sans cette métrique de notation et comparaison, les utilisateurs se concentreront davantage sur le fond, la qualité de leurs contenus photos & vidéos. Et sans likes, plus de raison d’en acheter ! Une méthode assez fréquente sur le réseau social. L’audience sera assainie.

La diversification et l’authenticité des contenus. On a tendance à poster ce qui marche, ce qui fonctionne le mieux. Les contenus se standardisent. Nous trouverons ainsi davantage de contenus qui ne sont pas le résultat d’une étude marketing, mais le fruit d’une pure créativité.

La sincérité de l’engagement. Plus ça like, plus on like ! Ce fameux phénomène d’influence de masse. “Oh ! bah s’il y a déjà 1 000 likes, je vais liker aussi”. D’ailleurs, pour rappel, sur Instagram, plus un contenu est liké, plus les algorithmes le placent en situation d’être vu et d’être liké. Vous me suivez toujours ? Nous pourrons nous engager auprès de contenus qui nous plaisent réellement, vivre une expérience personnalisée. Une aubaine pour les entreprises ! Des niches ciblées pourront voir le jour.

Adieu donc les records de popularité à la World Record Egg.

Si cette annonce tend à remettre en question la nature même des réseaux sociaux, il semble qu’Instagram veuille renouer avec ce qui fonde la sienne : la création. La démarche vise à privilégier le contenu au-delà de la popularité.

Ils ont peur

Les influenceurs

Le like est leur gagne-pain, leur valeur ajouté. Le produit qu’ils vendent aux marques en vue d’une collaboration. Beaucoup décrient donc ce changement comme une décimation d’un dur labeur qui a pris des années à se construire.

Rassurez-vous, le nombre d’abonnés sur votre profil sera toujours visible. L’influence ne se résumera plus à un nombre de likes mais à la mesure de l’engagement. Le challenge pourrait donc résider dans la relation que vous tisserez avec votre audience.

 Étude : l’impact de la dissimulation des likes sur les influenceurs Instagram 
Influencers Say They’re Not Worried About Instagram Likes Being Hidden — In Fact, They Support It 

Les entreprises

A l’inverse, ce changement peut être positif pour les entreprises qui collaborent avec des influenceurs dans le but de mettre en avant leurs produits ou services (le malheur des uns fait le bonheurs des autres), car dévaloriser les likes permet de mettre un coup de projecteur sur les comptes qui ont un vrai reach organique.

Brands and sponsors don’t choose to collaborate with us just because we have millions of followers, but because those followers are a real community of real engaged people who like our content

Jessica Gee, @TheBucketListFamily

Toutefois, les likes offrent des données et retours directs quant à l’appréciation et le fonctionnement d’un produit. Le nombre de likes attribue de la crédibilité à une marque auprès des followers, surtout auprès des nouveaux entrants. Il s’agit d’une mesure de confiance et de fiabilité. Il faudra donc certainement trouver de nouveaux outils.

Nous ?

Si le compteur de likes disparaît, que devient l’engagement ? Devons-nous nous attendre à une baisse globale des abonnements et des commentaires ? Le conversationnel risque d’être plus difficile à mettre en place. Il faudra quelques mois de recul pour étudier les conséquences de cette nouvelle politique.

Ils ne likent pas du tout

Certaines stars emblématiques de l’appli ont manifesté leur colère et ont appelé à son boycott.

Nicki Minaj accuse la firme et les maisons de disque de vouloir faire taire les artistes indépendants.

Cardi B, elle, propose le retrait des commentaires plutôt que celui des likes.

Cette mise à jour va-t-elle changer la relation entre les utilisateurs et la plateforme ? Probablement. L’avenir des réseaux sociaux ne semble plus être dans le like.

Un conseil pour la route : si vous rêvez de créer une entreprise ou de devenir influenceur, il faudra tout construire autour de la relation avec votre communauté.

C’était donc peut-être la dernière fois que quelqu’un a pu “casser” le compteur de likes. Jennifer Aniston est vraiment entrée dans les annales.

Et vous, plutôt pour 👍 ou contre 👎 la disparition des likes ?


Amandine Munier

S'intéresse aux médias sociaux, à l'évolution de l'information à l'heure du numérique pour tenter de comprendre ce qui fait le monde d'aujourd'hui. La pâtisserie, c'est cool aussi.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *